Bibliothèque vigilante

La Bibliothèque Vigilante est une compilation de liens et de textes, que tout individu épris d’autonomie aura plaisir à découvrir : des sites d’info, pour la plupart indépendants, des romans panoptiques et autres dystopies, des web-documentaires, des outils libres pour protéger son anonymat, des idées humanistes, des alternatives citoyennes et un bon nombre de critiques sociales…

Aller au contenu :

Informations | Magazines | Vivre autrement | Littérature | Utopie | Anticipation politique | Société | Cinéma | Services Internet

Informations

  • Basta Mag : Basta ! est un site d’information indépendant sur l’actualité sociale et environnementale. Constitué d’une équipe de journalistes et de militants associatifs, Basta ! contribue à donner une visibilité aux enjeux écologiques, aux actions citoyennes, aux revendications sociales, aux mouvements de solidarité et aux alternatives mises en œuvre.
  • Mediapart : Journal d’information numérique participatif, s’adressant à des lecteurs que ni l’offre papier existante ni l’offre en ligne ne satisfont aujourd’hui. Une idée directrice, un projet éditorial, une volonté commune, une soif d’indépendance, en somme des convictions partagées, à la fois démocratiques et professionnelles.
  • Politis : Politis est unique, c’est un journal indépendant, fondé en 1988 par une équipe de journalistes convaincue de la nécessité de croiser les préoccupations sociales et environnementales. Aucun sujet ne lui est étranger : de la politique aux sujets de société, de l’économie à la culture. Politis est un journal humaniste, qui a la passion de comprendre et refuse l’idéologie du « choc des civilisations ».
  • Regards : Regards est un journal d’information engagé qui se décline sur deux supports : un site Internet et un magazine trimestriel vendu en kiosque et en librairie. Il propose un regard critique de l’actualité politique, sociale et culturelle.
  • Temps Présents : « Fragments des Temps Présents (FTP) » dresse des chroniques scientifiques et/ou culturelles, propose des articles tirés des revues académiques, en s’inscrivant ainsi dans une démarche de circulation des savoirs. Composé d’un collectif d’intellectuels, FTP souhaite avant tout la diffusion des savoirs, donner du matériel à penser et non ordonner ce qu’il faut croire.
  • Efficycle : Convaincue que l’information est la première arme du changement, Efficycle scrute pour vous gratuitement toute l’information du développement durable.
  • Le Monde diplomatique : Le Diplo (en plus d’être le mensuel d’informations le plus diffusé au monde) conjugue l’esprit frondeur et volontaire hérité de son fondateur, avec un regard critique sur ce qui demeure le plus souvent dans l’angle mort de la presse, au travers de nombreuses analyses, d’enquêtes et de reportages.
  • Le Courrier des Balkans : Le Courrier des Balkans existe depuis 1998, et s’est développé comme un portail d’information cherchant à faire connaître, en langue française, les informations et les analyses de la presse démocratique des pays de l’Europe du Sud-Est (Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Monténégro, Macédoine, Kosovo, Albanie, Bulgarie, Roumanie, Moldavie, Grèce et Turquie).
  • Laurent Mucchielli : Site de ressources documentaires et d’analyses critiques de l’actualité, animé par un important réseau de chercheurs en sciences sociales.
  • Reflets : Le journal a fait le pari de devenir le reflet d’une société, des individus qui la composent, de leurs interrogations, de leurs inquiétudes et surtout de leurs espoirs. À la rédaction : Bluetouff, Delphine Courel, Drapher, Fabrice Epelboin, Epimae, Jerome Thorel, Ju, Kheops, Polr, Shaman, Yovan Menkevick, Kitetoa et Pierre Deruelle.
  • +972Mag : Non politique, ouvertement engagé pour le droit humain et la liberté d’expression et fondé par un groupe de journalistes, de blogueurs et de photographes, +972 est un magazine indépendant dont l’objectif est de fournir une analyse pertinente sur l’actualité en Israël et en Palestine (site en anglais).

Magazines et webdocus

  • Ecoterre : La web TV Citoyenne. Le projet Ecoterre est né de l’envie d’accompagner des jeunes dans la production de reportages et clips liés à des problématiques environnementales.
  • Zélium : ce journal satirique a fait le pari d’une publication imprimée, indépendante et subversive, sans publicité ni actionnaire. « Son credo, c’est la rigolade séditieuse, la marrade subversive, c’est la plume explosive et le crayon en pétard. » Lire le hors-série La poussée des extrêmes.
  • DIY Manifesto : Un webdocumentaire présentant des initiatives en France et dans le monde pour répondre à la crise économique.
  • Midi:Onze : Le webzine de la Ville durable, gratuit et en ligne. Son objectif est de montrer que « là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve » et que c’est dans les crises (économique, écologique, politique…) que s’inventent de nouvelles manières de vivre la ville, attentives à l’environnement, généreuses, débrouillardes, inventives, drôles et prometteuses.
  • Là-bas si j’y suis : Reportages, infos critiques, enquêtes politiques, le site propose l’écoute libre ou le téléchargement gratuit des émissions de radio de Daniel Mermet, journaliste et écrivain.
  • Le Labo des Savoirs : Toutes les sciences, les dures, les humaines, les expérimentales ou les sociales ont leur place dans une émission qui vous propose de nouvelles expériences radiophoniques.

Vivre autrement

  • EOTOPIA : La famille Eotopia est un groupe de jeunes originaires de divers horizons, engagés autour d’un projet humain : la création d’un village écologique basé sur le don de soi. Eotopia recherche aujourd’hui un lieu pour accueillir leur projet.
  • Fondation pour une Terre Humaine : La Fondation pour une Terre Humaine soutient le travail des associations de défense de l’environnement, ou qui proposent des alternatives constructives en leur accordant des aides. Ce site leur est destiné, afin de connaître les possibilités de subventions.
  • Le Citoyen qui ne votait pas : Réflexions sur la démocratie, son histoire et son usage moderne.
  • Revue S!lence : La revue S!lence est publiée depuis 1982. Elle se veut un lien entre toutes celles et ceux qui pensent qu’aujourd’hui il est possible de vivre autrement ou de manière autonome.
  • On passe à l’acte ! : le site de vos initiatives positives est un journal sur les initiatives ingénieuses, remarquables et inspirantes, réalisées par des citoyens, et présentées en fiches recettes avec interviews vidéos.
  • Les Renseignements Généreux : À travers des entretiens, des exposés, des revues libertaires, des initiatives de France et d’ailleurs, le collectif des Renseignements Généreux s’efforce de créer des outils d’autodéfense intellectuelle tout en proposant la découverte d’actions politiques ou d’alternatives pertinentes.
  • Ze Village : Télétravail, coworking et travail à distance.
  • Crédit Coopératif : Depuis plus d’un siècle, le Crédit Coopératif est une banque coopérative qui a pour vocation de favoriser le développement d’une économie à forte plus-value sociale.

Littérature

Politique et Écologie

  • Discours à la Nation” (Ascanio Celestini). Entre poésie lyrique sautillante et humour ravageur, l’auteur analyse les relations entre dominés et dominants dans la société et explore, en profondeur, l’état de nos nations en crise.
  • La Grève des Électeurs” : L’écrivain Octave Mirbeau (1848-1917) nous propose ici un texte satirique et d’une incroyable actualité au sujet des élections politiques. À lire si vous souhaitez recouvrir la raison.
  • Kaizen Magazine : Plus qu’un nom, Kaizen est aussi une méthode : celle de l’amélioration continue. Commencer par un petit pas, puis en faire un second et se mettre alors en marche, chaque jour, peut nous conduire à de grandes transformations.
  • Mouvement Colibris : Le Mouvement Colibris présente les solutions les plus abouties pour protéger notre Terre, transmettre des valeurs humanistes, et proposer des outils concrets pour favoriser leur mise en œuvre.
  • Guide des Initiatives de transition économique et sociétale” (Ben Brangwyn et Rob Hopkins). Pourquoi les initiatives de Transition sont nécessaires ? La raison d’être de ce guide réside dans la lutte contre le réchauffement climatique et l’imminence du « pic pétrolier. » Du fait de notre « dépendance au pétrole », nos modes de vie, de déplacement, d’alimentation, de soins, de communication vont être bouleversés. Les citoyens des Villes en transition s’y préparent et comptent sur notre capacité de « résilience ».

Utopie et désobéissance

  • Hackerspaces France : Vous en avez marre de prendre des râteaux sur les forums Debian ? Vous ne comprenez pas le principe de fonctionnement des « nœuds Tor » ? Les hackerspaces sont des lieux de rencontres pour évoluer, apprendre et avancer dans le domaine de la sécurité informatique et de la protection des données.
  • Infokiosques : L’infokiosque est une librairie alternative et indépendante qui regroupe des centaines d’ouvrages, des articles, des essais et publications libertaires. À découvrir !
  • « T.A.Z, Temporary Anonymous Zone » (Hakim Bey). Héros de la contre-culture et spécialiste des Utopies Pirates, Hakim Bey est l’inventeur du Terrorisme Poétique.
  • « La désobéissance civile » (Henry David Thoreau). La désobéissance civile est le refus de se soumettre à une loi jugée inique par ceux qui la contestent. Ce terme a été créé par l’auteur lui-même dans son essai publié en 1849, à la suite de son refus de payer une taxe destinée à financer la guerre avec le Mexique.
  • TeleComix : Telecomix est un groupe de hackers mondialement connu, notamment pour son action lors des révolutions arabes ou ses révélations sur l’affaire BlueCoat en Syrie.

Anticipation politique

  • « Les Voix de l’asphalte » : Dans ce roman visionnaire et schizophrénique, l’inénarrable Philip K. Dick nous livre la perspective d’une Amérique urbaine suffocante, à travers le portrait mental d’un jeune homme à la frontière du burn-out.
  • « Demain les chiens » (Clifford D. Simak). Publié en 1944, Demain les chiens est un recueil de nouvelles de science-fiction qui nous raconte le devenir de l’humanité, au travers du regard de la race des chiens, seule « survivante » sur la planète Terre. Ce livre plaira à tous car il ne parle pas que de SF. Il parle d’humanité, des autres, de leur perception différente du monde, de leurs objectifs et de leur vie.
  • « Limbo » (Bernard Wolfe). Ce livre, paru en 1952 raconte l’histoire d’un monde pacifiste et une critique désespérante de la société humaine. Magistralement écrit, Limbo insiste sur l’impossibilité de freiner l’agressivité des hommes. En plus d’être un excellent roman de SF, le livre interroge au sujet de nombreuses questions politiques et sociologiques propres à notre temps.
  • « La Kallocaïne » (Karin Boye). Dans un futur proche, la délation est devenue l’acte citoyen par excellence. L’État mondial surveille chaque individu grâce à sa police politique. Écrivain suédoise méconnue en France, Karin Boye jouit d’une grande notoriété dans le monde anglo-saxon.
  • « Un bonheur insoutenable » (Ira Levin). Roman d’anticipation dystopique (ou contre-utopique) américain. De leur plein gré, les humains unifiés et pacifiés ont construit un ordinateur géant, UniOrd, qui est chargé de planifier chaque aspect de l’existence dans un souci de paix et d’efficacité.

Société et Être humain

  • « The Survival Guide (to boat people) » : Vous avez prévu de traverser la Méditerranée à la nage ? De passer vos prochaines vacances dans un régime totalitaire d’Afrique centrale ? Ou simplement de comprendre pourquoi votre voisin a décidé de s’expatrier sous des cieux plus cléments ? Lisez ce guide de survie en milieux hostiles (comprendre : le monde en général). Utile, drôle, cynique. Écrit et mis en page par Tao Hongjing.
  • « Les Islams des Balkans » Les cahiers du Courrier des Balkans, nouvelle série, n°2 Le Courrier des Balkans / Religioscope / Editions Non Lieu, septembre 2014, 15 euros.
  • « La liberté dans le Coma » (Groupe Marcuse, éditions La Lenteur). Étude des conséquences de l’informatisation dans la société d’aujourd’hui, et réflexion sur la possibilité d’opposer une résistance à cet état de fait. (Electre)
  • « Public Opinion » (Walter Lippmann). L’auteur analyse les différentes techniques utilisées par les médias et les pouvoirs pour manipuler, à son insu, l’opinion publique. Propagande et démocratie s’associe pour donner naissance à ce qu’il nomme « la fabrique du consentement », base de la stabilité de nos sociétés modernes.
  • « Le Mythe de la Machine » (Lewis Mumford). Cet essai est une importante synthèse des idées de l’auteur sur le développement historique de l’humanité au travers de la technologie depuis la fin du XVIIe siècle. Lewis Mumford s’attache à décrire la genèse et l’évolution de nos sociétés industrielles, critiquant la tendance moderne de la technologie, qui met l’accent sur une expansion constante et illimitée.
  • « La barbarie » (Michel Henry). Ce livre est parti d’un constat simple mais paradoxal, celui d’une époque, la nôtre, caractérisée par un développement sans précédent de science allant de pair avec l’effondrement de la culture. Ce texte, publié pour la première fois en 1987, suscita un grand intérêt mais aussi de virulentes critiques. Il se révèle encore d’une actualité cruelle.
  • « Je me suis réveillé en colère » (Marek Halter). L’auteur s’attaque de front à une vingtaine de sujets, en éclaire les origines, fait appel aux plus grands penseurs, analyse les arguments de chacun. Au-delà du raisonnement, le grand conteur qu’il est nous révèle par une métaphore ou une parabole sa vérité sur le sujet. Un livre de combat, personnel, généreux et talentueux.
  • « War and Peace in the global Village » (Herbert McLuhan). Fondateur à l’université de Toronto du Center for Culture and Technology, il s’est principalement consacré à l’étude de l’impact des moyens de communication sur la culture et la société. Selon l’auteur, ce sont nos techniques de communication qui déterminent nos modes de perception et de connaissance. Dès 1960, il prédit l’arrivée d’un « village planétaire » où chacun serait en relation avec les autres.

Cinéma

  • Baxter : Film fantastique français de Jérôme Boivin, 1989. C’est avant tout un long métrage anarchiste où l’animal (un bull terrier) pense comme ses maîtres humains. Le film est une étude sociologique, un portrait des rapports d’autorité et de soumission de la race humaine.
  • Anarchistes et Libertaires au Cinéma : Senscritique propose une anthologie (non exhaustive) de 109 films libertaires.
  • Zéro de conduite : Un film émancipateur réalisé par Jean Vigo en 1934, qui valu l’opprobre à son auteur dès sa sortie.
  • Steal this Film : Série de films documentant le mouvement contre la propriété intellectuelle. La première partie, produite en Suède et sortie en 2006, donne la parole à certains acteurs majeurs de la culture underground Suédoise, tel que The Pirate Bay.

Services Internet sécurisés

Hébergement, VPN, messageries

  • Floss Manuals : une collection de manuels sur les logiciels libres et open source ainsi que les outils utilisés pour les créer, et également sur la communauté utilisant ces outils.
  • FIDH : La Fédération Internationale des Droits de l’Homme est une ONG internationale qui défend tous les droits, civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, tels qu’ils sont énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
  • Freedome : Freedome est un VPN sûr pour se protéger sur Internet. Connexion sécurisée, surf anonyme et surtout accès à tous les sites de la toile, quelque soit votre origine géographique.
  • FHIMT : Un média au service des citoyens tunisiens, une plateforme communautaire ouverte à tous pour le partage et l’analyse de l’information. A ce titre, tous les contenus publiés sont sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA 2.0 et peuvent être exploités librement (et accessoirement, gratuitement).
  • Hébergeurs Libres : Ce site liste tous les hébergeurs qui proposent des services d’hébergement internet à prix libre, en utilisant les technologies et logiciels libres, des comptes de messagerie sécurisés et privés, ainsi que des listes de diffusion pour les organisations militantes.
  • Rise Up : Rise Up fournit des outils de communication pour les personnes et les groupes qui militent en faveur d’un changement social libérateur (comptes courriels privés et sécuritaires, liste de mailings pour les associations militantes, VPN, chat sécurisé, Etherpad, etc).
  • Etherpad : Etherpad est un un espace de discussion instantanée. Il permet de chatter avec vos amis ou de collaborer sur vos projets communs de hacking (par exemple), sans passer par un service où vous devez vous enregistrer. L’interface conjugue sobriété et simplicité d’utilisation.
  • Friendica : Friendica est un réseau social libre et décentralisé qui offre de nombreuses fonctionnalités similaires à celles de Facebook. La différence majeure avec le réseau social éponyme est que sur Friendica, personne ne contrôle tous les comptes des utilisateurs, donc n’est capable ni de récupérer les données personnelles ni de censurer vos contenus.